tourisme Afrique du Sud, avion Afrique du Sud,billet avion Afrique du Sud, voyage Afrique du Sud, Afrique du Sud , circuit , séjour , promos ,guide , partir ,weekend, hiver , été ,pays, asie , Afrique du Sdu, voyage , santé , billet
recherche sur internet
Le voyage sur le web:
Afrique du Sud
>> Quelvoyage > Afrique du Sud > [Offres: Séjours Weekend Circuits] [Guides Livres Cartes] <<<

Afrique du Sud
drapeau Afrique du Sud
  • Le pays
  • Présentation
  • Wikitravel (fr)
  • Wikitravel (en)
  • Météo
  • W. ground
  • Weatherbase
  • Yahoo
  • Conseils
  • Sécurité
  • Santé 1
  • Pasteur
  • Photos
  • Google 1  2
  • Yahoo 1  2
  • Forums
  • Le routard
  • Lonely Planet
  • pas de carte pour: Afrique du Sud




  • Carnets
  • Uniterre
  • Via Yahoo
  • Via Google
  • Divers
  • Webcam
  • Webcafe
  • Radio 1 2
  • Change
  • News
  • Yahoo (en)
  • Yahoo (fr)
  • Voila
  • Cartes
  • Mapquest
  • Expedia
  • About
  • Quelvoyage

  • Villes ayant des hotels réservables en ligne:
    Cape town   Sandton   


    Avion : Villes ayant un aéroport :
    Aggeneys   Alexander bay   Bisho   Bloemfontein   Cape town   Durban   East london   Ellisras   George   
    Heidelberg   Hoedspruit   Johannesburg   Kimberley   Kleinsee   Ladysmith   Louis trichardt   Mafikeng   Margate   
    Messina   Mmabatho   Nelspruit   Newcastle   Oudtshoorn   Phalaborwa   Pietermaritzburg   Pietersburg   Pilanesberg   
    Port elizabeth   Pretoria   Queenstown   Richard's bay   Sishen   Skukuza   Springbok   Thaba nchu   Thohoyandou   Tzaneen   
    Ulundi   Umtata   Upington   Vryburg   Vryheid   Welkom   

  • Toutes les villes du pays

  • Afrique du Sud

    Afrique du Sud

    Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

    Aller à : navigation, Rechercher

    Republic of South Africa
    Republiek van Suid-Afrika
    Rephaboliki ya Afrika-Borwa
    République d'Afrique du Sud
    Drapeau de l'Afrique du Sud Blason
    (Détails) (Détails)
    Devise nationale : !ke e: /xarra //ke
    (Divers peuples unis) ou L'unité dans l'adversité
    Langues officielles Afrikaans, anglais, isiNdebele, isiXhosa, isiZulu, sotho du Nord (Sepedi), sesotho, setswana, siSwati, tshivenda, xitsonga.
    Capitales Le Cap (législative)
    Pretoria (administrative)
    Bloemfontein (judiciaire)
    Président Thabo Mbeki
    Superficie
     - Totale
     - Eau (%)
    Classé 24e
    1 219 912 km²
    Négligeable
    Population
     - Totale (2005)
     - Densité
    Classé 27e
    46 523 000 hab.
    38 hab./km²
    Indépendance
     - Création
     - Statut de Westminster

    31 mai 1910
    1934
    Gentilé Sud-africain
    Monnaie Rand Zar (ZAR)
    Fuseau horaire UTC +2
    Hymne national Nkosi Sikelel'iAfrika/Die Stem
    Die Stem van Suid Afrika
    Nkosi Sikelel'iAfrika
    Domaine internet .za
    Indicatif
    téléphonique
    +27

    Carte de l'Afrique du Sud

    Montagne de la Table vue de Bloubergstrand

    Montagnes du Drakensberg dans le Natal

    Zoulous du Natal en habit traditionnel

     

    Ci dessous : Propriété viticole du Cap-Occidental  , Péninsule du Cap    Graaff-Reinet Melrose House à Pretoria   
    Paysage du Petit Karoo au Cap-Occidental , Armoiries du Transvaal sur le wagon de Paul Kruger

    Propriété viticole du Cap-Occidental Péninsule du Cap
    Graaff-Reinet Melrose House à Pretoria
    Paysage du Petit Karoo au Cap-Occidental Armoiries du Transvaal sur le wagon de Paul Kruger
    Éléphant du Parc national Kruger Pilgrim Rest au Transvaal (Mpumalanga)
    Éléphant du Parc national Kruger
    Agrandir

    Pilgrim Rest au Transvaal (Mpumalanga)

    Panneau d'apartheid Port Elizabeth
    Panneau d'apartheid Port Elizabeth
    Johannesburg Namaqualand dans le Cap-Occidental
    Agrandir

    Namaqualand dans  le Cap-Occidental

    Jacarandas en fleurs à Pietermaritzburg au Natal Bloemfontein, État libre d'Orange
    Jacarandas en fleurs à Pietermaritzburg au Natal Bloemfontein, État libre d'Orange
    Protéa, emblême du pays


    L'Afrique du Sud est une république située à la pointe sud de l'Afrique. Elle est entourée au nord de la Namibie, du Botswana et du Zimbabwe, au nord-est par le Mozambique et le Swaziland. Le Lesotho est enclavé.

    L'Afrique du Sud a eu une évolution très différente des autres pays africains pour deux raisons : elle a reçu une émigration européenne plus importante que les autres et elle recèle des richesses minières qui l'ont rendue très importante pour les Occidentaux, particulièrement durant la guerre froide. La première raison a fait d'elle une nation aux phénotypes très variés. Elle a les plus grandes populations dite « colorée », européenne et indienne de l'Afrique. La population noire compte pour 75 % de la population totale.

    Les conflits raciaux entre la minorité blanche et la majorité noire ont joué un rôle important dans l'histoire du pays, culminant avec l'Apartheid, institutionnalisé en 1948 par le Parti National. Ses lois ont graduellement été abolies à partir des années 1990, après une lutte longue et violente menée par la majorité noire, ainsi que par certains Blancs, Colorés et Indiens.

    C'est un des seuls pays africains à n'avoir jamais vécu de coup d'État. Des élections y ont été tenues régulièrement pendant près d'un siècle, mais les Noirs n'avaient pas le droit de vote jusqu'en 1994.

    L'économie de l'Afrique du Sud est une des plus développées du continent et profite d'infrastructures modernes couvrant tout le pays.

    L'Afrique du Sud est parfois appelée « nation arc-en-ciel », notion inventée par l'archevêque Desmond Tutu et sur laquelle Nelson Mandela a beaucoup élaboré. Il s'agit de mettre en contraste la diversité de la nouvelle nation sud-africaine, par rapport à l'idéologie séparationniste de l'Apartheid.

    Sommaire

    [masquer]

    Histoire

    Article détaillé : Histoire de l'Afrique du Sud ~ Anciens emblèmes de l'Afrique du Sud

    L'Afrique du Sud est un des États-nations les plus anciens d'Afrique.

    • vers - 3 millions d'années : Des Australopithèques vivaient sur les hauts plateaux du veld.
    • vers - 40 000 et - 25 000 ans : Les plus anciens habitants connus ont développé la culture des Bochimans, chasseurs-cueilleurs nomades qui n'ont laissé comme trace de leur passage que des peintures rupestres.
    • vers - 2 500 ans : Certains Bochimans ont acquis du bétail des régions plus au nord, devenant des éleveurs. Les Khoïkhoï, des Bochimans pastauraux, se sont alors déplacés vers le sud, rejoignant l'actuel Cap de Bonne Espérance. Avec les Bochimans de l'intérieur, nommés San, ils formerontle peuple des khoïsans .
    • vers - 1000 : Des peuples de langues bantoues émigrent du delta du Niger.
    • 500 : Ces peuples Bantous atteignent l'Afrique du Sud et s'installent dans l'actuelle province du KwaZulu-Natal.
    • vers le Xe siècle : Des peuples Bantous (xhosas) parviennent dans la grande région du Cap (actuel Cap-Oriental).

    Ci-dessous des dates-clés de l'Histoire sud-africaine à partir de l'arrivée des Européens :

    • 1488 : Bartolomeu Dias atteint le cap des Tempêtes (cap de Bonne Espérance).
    • 1497 : Découverte du Natal par Vasco de Gama.
    • 1652 : Établissement d'un comptoir commercial néerlandais au Cap par 90 salariés de la Compagnie hollandaise des Indes orientales commandés par Jan van Riebeeck.
    • 1657 : la Compagnie hollandaise des Indes orientales autorise neuf de ses (ex-)salariés à s'établir librement au Cap ce qui fait d'eux les premiers colons. Importation d'esclaves en provenance de Batavia et de Madagascar pour pallier la pénurie de main d'oeuvre.
    • 1679 : Fondation de Stellenbosch.
    • 1688 : Deux cents huguenots français rejoignent les 800 administrés de la colonie et sont autorisés à s'établir dans la région du Cap où ils fondent Franschhoek.
    • 1700 : Les premiers bantous atteignent la rivière Vaal.
    • XVIIIe siècle : Le Mfecane (ou grand dérangement) conduit les peuples xhosa et zoulous vers leurs centres actuels.
    • 1770 : Premières rencontres entre noirs bantous et blancs à la hauteur de la Great Fish River, à 900 km à l'est du Cap.
    • 1779 : Premières hostilités entre noirs et blancs. Début des neufs guerres cafres (1779-1878).
    • 1786 : Fondation de Graaff-Reinet par les "trekboers" (Boers nomades) en plein désert du Karoo.
    • 1795 : Première occupation britannique du Cap
    • 1806 : Les Britanniques deviennent la nouvelle puissance coloniale au Cap. Les Néerlandais cèdent définitivement la colonie en 1814.
    • 1818-1825 : Expansion sanglante des Zoulous sous la direction du roi Shaka
    • 1820 : Les colons anglais fondent Port Elizabeth.
    • 1835 : L'abolition de l'esclavage et divers incidents avec les autorités coloniales conduisent à l'exode les Boers au-delà de la Colonie du Cap. C'est le début du Grand Trek.
    • 1838 : Victoire des Boers contre les Zoulous lors de la bataille de Blood River. Création de la république boer de Natalia annexée par les Britanniques en 1840.
    • 1852-1854 : Traité de Sand River par lequel la Grande-Bretagne reconnait l'indépendance de deux républiques boers, le Transvaal et l'État libre d'Orange.
    • 1855 : Fondation de Pretoria par les Boers. Elle devient la capitale du Transvaal en 1860.
    • 1866 : Découverte des premiers diamants à Kimberley puis de gisements d'or dans le Witwatersrand au Transvaal suscitant la convoitise des Britanniques.
    • 1871 : Annexion de Kimberley à la colonie du Cap.
    • 1877 : Annexion du Transvaal par les Britanniques
    • 1879 : Guerre anglo-zoulou, défaite britannique à Isandhlwana.
    • 1884 : Le Transvaal redevient indépendant sous la férule de Paul Kruger.
    • 1886 : Fondation de Johannesburg dans le Witwatersrand à quelques kilomètres de Pretoria.
    • 1887 : Annexion du Zoulouland par les Britanniques.
    • 1890 : Cecil Rhodes, premier ministre du Cap, entreprend une politique de conquête territoriale afin d'isoler les Boers.
    • 1894- 1895: Annexion du Pondoland et du Tongaland par les Britanniques permettant de relier le Natal à la colonie du Cap.
    • 1899-1902 : Guerre des Boers. La domination britannique sur toute l'Afrique du Sud s'assure par l'écrasement des deux républiques indépendantes. Inauguration des camp de concentration dans lesquels périront plus de vingt mille civils boers, femmes et enfants compris.
    • 1910 : Création du Dominion de l'Union de l'Afrique du Sud regroupant les colonies du Cap, du Natal, du Transvaal et de l'Orange. Louis Botha premier ministre.
    • 1912 : Création d'un mouvement noir africain, le Congrès national africain (l'ANC) à Bloemfontein (État Libre d'Orange) alors que les premières lois ségrégationnistes sont mises en place.
    • 1914 : Fondation du Parti National (NP) par le général James Barry Hertzog et d'anciens officiers Boers.
    • 1915 : L'Afrique du Sud conquiert le Sud-Ouest Africain (future Namibie) sur lequel elle exercera sa tutelle jusqu'en 1990.
    • 1919: Jan Smuts succède à Louis Botha.
    • 1922: Révolte ouvrière du Witwatersrand.
    • 1924 : Premier gouvernement nationaliste Afrikaner dirigé par James Barry Hertzog. L'afrikaans devient langue nationale et le pays se dote d'un drapeau et d'un hymne national (1928).
    • 1931: Crise monétaire et financière. Droit de vote accordé aux femmes (blanches).
    • 1934 : Mise en place du Gouvernement d'union nationale. Schisme au sein du Parti National où les radicaux refusent de rejoindre le nouveau Parti Uni de James Barry Hertzog et de Jan Smuts.
    • 1939 : Hertzog est mis en minorité au parlement. Le maréchal Jan Smuts lui succède et engage l'Afrique du Sud dans la Seconde Guerre mondiale au côté des alliés.
    • 1948 : Victoire du Parti National de Daniel Malan. Mise en place de l'apartheid avec la systémisation de la suprématie blanche. Assimilation du Parti communiste aux mouvements terroristes.
    • 1954: JG Strijdom succède à Malan.
    • 1955 : Rédaction de la Chartre de la liberté par les mouvements anti-apartheid.
    • 1960 : Massacre de Sharpeville et interdiction de l'ANC et des mouvements nationalistes africains par le gouvernement d'Hendrik Verwoerd.
    • 1961 : Le dominion devient une république et quitte le Commonwealth. Début de la lutte armée de l'ANC.
    • 1963 : Nelson Mandela est condamné à perpétuité pour terrorisme et les autres chefs de l'ANC, emprisonnés ou en exil.
    • 1966 : Assassinat de Hendrik Verwoerd. John Vorster lui succède.
    • 1974 : Exclusion de l'Assemblée Générale des Nations unies.
    • 1975 : Indépendance de l'Angola et du Mozambique. Engagement de l'armée et des services secrets sud-africains au côté des mouvements rebelles anti-marxistes.
    • 1976 : Emeutes dans le township de Soweto contre l'enseignement obligatoire en afrikaans. La répression est féroce.
    • 1977 : Assassinat par la police de Steve Biko, chef de la Conscience Noire.
    • 1978 : Vorster démissionne suite à un scandale politico-financier. Son ministre de la défense Pieter Botha, un conservateur pragmatique, lui succède au poste de Premier ministre.
    • 1982 : Schisme au sein du NP suite aux réformes proposées par Pieter Botha. Création du Parti conservateur par Andries Treurnicht, ancien ministre des gouvernements de Vorster et Botha.
    • 1984 : Nouvelle constitution. Création du parlement tricaméral ouvert aux Indiens et Métis, validé par référendum.
    • 1986 : État d'urgence. Guerre civile au Natal entre mouvements noirs.
    • 1989 : Frederik De Klerk succède à Botha.
    • 1990 : Légalisation de l'ANC, du Parti communiste et de tous les mouvements noirs. Libération de Nelson Mandela.
    • 1991 : Abolition officielle de l'apartheid.
    • 1992 : Référendum par lequel 68 % des blancs approuvent les négociations constitutionnelles avec l'ANC.
    • 1994 : Premières élections multiraciales au suffrage universel remportées par l'ANC. Nelson Mandela devient le premier Président noir de l'Afrique du Sud. Nouveau gouvernement multiracial et d'union nationale, nouveau drapeau, recomposition de l'hymne national, redécoupage adminitratif des provinces, des municipalités...
    • 1995: Mise en place de la Commission vérité et réconciliation
    • 1996 : Adoption de la nouvelle constitution. Le Parti National quitte le gouvernement et entre dans l'opposition.
    • 1999 : Thabo Mbeki devient le second Président noir d'Afrique du Sud. L'ANC accroît sa prépondérance aux élections générales.
    • 2000 : Fondation de l'Alliance Démocratique, regroupant divers partis d'opposition dont le Nouveau Parti National (NNP) qui s'en retirera un an plus tard pour rallier l'ANC.
    • 2004 : Second mandat pour Thabo Mbeki. Victoire pour la première fois de l'ANC dans les neuf provinces. Retour du NNP au gouvernement.
    • 2005 : Dissolution du NNP dont les membres ont été invité à rejoindre l'ANC. Le vice-président Jacob Zuma est limogé par le président Mbeki à cause de son implication dans une affaire de corruption. L'insatisfaction augmente dans les bidonvilles et des manifestants s'en prennent aux autorités locales, accusées d'incompétence et de corruption. La cour constitutionnelle sud-africaine invalide la loi de 1961, qui stipulait que le mariage n’était légal que s’il unissait un homme et une femme, et donne un an aux parlementaires pour autoriser le mariage gay. L'Afrique du Sud deviendrait alors le seul pays d’Afrique à célébrer des unions homosexuelles.
    • 2006 : Elections municipales du 1er mars remportées largement par l'ANC avec 66 % des suffrages contre 16% à l'Alliance Démocratique et 4,7% à l'Inkatha Freedom Party. Néanmoins, on assiste à ces élections à une baisse significative de la participation (49%). La municipalité du Cap est la seule des six grandes métropoles d'Afrique du Sud à être dirigé par l'opposition officielle (l'Alliance démocratique).

    Politique

    Le parlement sud-africain au Cap

    Résidence présidentielle au Cap

    Article détaillé : Politique de l'Afrique du Sud

    Le gouvernement sud-africain est parlementaire, mais les fonctions de chef du gouvernement et de chef de l'État se confondent sous le titre de Président de la République d'Afrique du Sud.

    Le président est élu à une session conjointe du Parlement bicaméral, composé de l'Assemblée nationale et du Conseil national des Provinces (NCoP).

    Les 400 membres de l'Assemblée nationale sont élus par scrutin proportionnel. Le NCoP, qui a remplacé le Sénat en 1997, est composé de 90 membres représentant les neuf provinces et les métropoles.

    Chaque province est dotée d'une Législature Provinciale unicamérale, et d'un Conseil Exécutif présidé par un premier ministre (premier en anglais et en afrikaans). Les provinces sont moins autonomes que celles, par exemple, du Canada ou que les États aux États-Unis. Il s'agit alors d'un système fédéral modéré.

    Siège du gouvernement à Pretoria

    Depuis la fin de l'apartheid, l'ANC n'a cessé d'augmenter sa domination politique. Cependant, l'opposition reste vivace bien que diminuée, et on estime ordinairement que l'Afrique du Sud est l'État le plus démocratique d'Afrique. Sa constitution est par exemple l'une des plus généreuses du monde du point de vue des droits de l'homme.

    Le gouvernement doit résoudre le problème des violences qui touchent les campagnes du pays : la réforme agraire impose la redistribution des terres aux Noirs et les fermiers afrikaners doivent souvent vendre leurs exploitations au gouvernement, ce qui suscite des résistances. Ces fermiers, au nombre de 35 000 environ, sont parfois attaqués par des bandes organisées et certains s'inscrivent à des stages commandos pour pallier le manque d'aide du gouvernement. Plusieurs partis d'extrême droite continuent de recruter au sein d'une frange de cette population qui se sent délaissée.

    D'après le journal Le Monde du 28 décembre 2004, le pays bat des records en matière de criminalité : on y compte environ 20 000 meurtres par an, 30 000 tentatives de meurtre, plus de 50 000 viols et environ 300 000 cambriolages. Les publications officielles des statistiques de la criminalité de 2004 puis encore 2005 montrent cependant que la tendance est en baisse assez sensible, surtout en ce qui concerne les meurtres et cambriolages.

    Provinces

    Article détaillé : Provinces de l'Afrique du Sud

    A la fin de l'apartheid en 1994, les 4 provinces d'Afrique du Sud et les 10 bantoustans autonomes ou indépendants ont laissé la place à 9 nouvelles provinces.

    • Cap-Occidental (Western Cape) : sud-ouest de l'ancienne province du Cap
    • Cap-Oriental (Eastern Cape) : homelands du Transkei, du Ciskei et sud-est de l'ancienne province du Cap , à laquelle sont rattachées les deux possessions sud-africaines dans le sud de l'océan indien, l'île Marion et l'île du Prince Edouard
    • État-Libre (Free State) : État libre d'Orange et quelques homelands intégrés
    • Gauteng : Ancien Pretoria-Witwatersrand-Vereeniging au centre du Transvaal
    • KwaZulu-Natal : Natal et Zoulouland
    • Mpumalanga : ancienne région du Transvaal-est
    • Limpopo : ancienne région du Transvaal du nord, appelée province du nord entre 1995 et 2002,
    • Cap-du-Nord (Northern Cape) : nord de l'ancienne province du Cap.
    • Nord-Ouest (North West) : ancien Transvaal-ouest, nord de la province du Cap et bantoustan du Bophuthatswana

    Géographie

    Article détaillé : Géographie de l'Afrique du Sud

    Voir aussi : Villes d'Afrique du Sud

    Voir aussi : Toponymie en Afrique du Sud

    Économie

    Article détaillé : Économie de l'Afrique du Sud.

    Selon l'indicateur du développement humain (IDH) du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l'Afrique du Sud a reculé de 35 places dans leur classement entre 1990 et 2005, constatant l'appauvrissement général de la population. Cette régression serait principalement due à la mise en place récente d'études fiables et plus représentatives (anciennement la politique d'apartheid tendait à occulter la condition des Africains), mais serait aussi due aux ravages causés par la pandémie du SIDA. La minorité blanche mal à l´aise depuis la fin de l´apartheid est inquiète à cause du Sida,de la criminalité et des évènements au Zimbabwe et en Côte d´ivoire émigre massivement en Australie ou en Nouvelle-Zélande. De nombreux africains immigrent en Afrique du Sud pour gagner plus d´argent que dans leurs pays d´origine, mais le sida et la criminalité les font partir au bout de quelque années.

    La discrimination positive

    Depuis 1994, les autorités sud-africaines ont mis en œuvre une politique d’affirmative action visant à promouvoir une meilleure représentation de la majorité noire dans les différents secteurs du pays (administration, services publics et parapublics, sociétés nationalisées et privées). Ainsi, dans de nombreux secteurs, des blancs ont été invités à faire valoir leurs droits à la retraite ou à accepter des licenciements, moyennant une forte indemnité de départ. Un des résultats fut l’appauvrissement relatif d’une petite partie de cette minorité blanche (10% de ses membres vivent aujourd’hui avec 1 000 euros par an).

    Mais cette politique d’affirmative action est critiquée d'autant plus qu'elle aurait surtout bénéficié aux proches de l’ANC et favorisé la constitution d’une classe moyenne noire qui s'est empressée d'investir certains quartiers chics réservés autrefois aux seuls blancs au lieu d'aider au développement des anciens townships. En 2005, le gouvernement sud-africain redéfinit sa politique d'affirmative action en cherchant à favoriser le retour au pays de ces trop nombreux et trop qualifiés expatriés. C'est la vice-présidente Phumzile Mlambo-Ngcuka, pourtant une radicale, qui est chargé de leur faire cet appel du pied en proumouvant des salaires incitatifs à ceux qui reviendraient au pays.

    La réforme agraire

    Depuis 1994, seulement 3,6 % des fermes ont été redistribuées aux 1,2 million de noirs alors que 60 000 blancs possèdent et gèrent toujours 80 % des surfaces cultivables. Le gouvernement s'était donné en 1994 comme objectif de redistribuer 30 % des terres d’ici 2014.

    La loi prévoit que les descendants des fermiers noirs, dépossédés par la force ou injustement indemnisés dans le cadre des lois adoptées depuis 1913, peuvent demander la restitution de leurs terres. En juillet 2005, la majorité des 4 000 participants au «Sommet sur la terre», a recommandé des expropriations alors que la vice-présidente Phumzile Mlambo-Ngcuka demandait d'«importer des experts du Zimbabwe».

    Cependant, cette redistribution ne doit pas affecter la rentabilité économique de ces terres car la restitution à des Noirs de la majorité des fermes des vallées fertiles du Limpopo a tourné au désastre, faute d’encadrement technique et financier.

    Le développement du capitalisme noir

    Depuis 1994 et sur la base du volontariat, pratiquement tous les grands groupes miniers et les banques ont cédé entre 10 et 26 % de leur capital à des noirs, indiens et métis. Dans un premier temps, une petite élite noire, issue des leaders de l'ANC, s'est reconvertie avec succès dans les affaires en bénéficiant de grosses cessions de capital d'entreprises. Le plus riche d'entre eux est Patrice Motsepe qui a accumulé une fortune de plus de 500 millions de dollars en à peine dix ans.

    Depuis 2000, des objectifs précis ont été négociés dans certains secteurs (mines, banques, distribution du pétrole, etc.). Ainsi, selon la charte minière de 2002, toutes les compagnies doivent céder 26 % de leur capital d'ici à 2014. Les Noirs devront représenter 40 % des cadres en 2009. Les compagnies qui ne respecteront pas ces conditions pourront perdre leurs droits d'exploitation.

    Un arsenal législatif est d'ailleurs en cours d'adoption. Des objectifs précis seront fixés notamment en matière de cession de capitaux et de promotion interne des Noirs dans les entreprises. Toutes les entreprises y compris les PME devront remplir un bulletin de note (ceux qui auront les meilleures notes auront plus de chance de remporter les marchés publics). Les multinationales sont cependant exemptées.

    Démographie

    Article détaillé : Démographie de l'Afrique du Sud


    Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de l'FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.


    Le pays est confronté à l'augmentation de la séropositivité au VIH : à partir des tests anténataux, il a été déduit que 25 % des 15-49 ans sont séropositifs.

    Culture

    Article détaillé : Culture de l'Afrique du Sud


    Fêtes et jours fériés
    Date Nom français Nom local Remarques
    1er janvier Jour de l'An New Year's Day
    21 mars Fête des droits de l'homme Human Rights Day
    Vendredi Saint Good Friday
    Lundi de Pâques Easter Monday
    27 avril Fête de la liberté (fête nationale) Freedom Day
    1er mai Fête du Travail Labour Day
    16 juin Fête de la jeunesse Youth Day
    9 août Fête nationale des femmes National Women's Day
    24 septembre Fête du patrimoine Heritage Day
    16 décembre Fête de la réconciliation Reconciliation Day
    25 décembre Noël Christmas Day
    26 décembre Saint-Sylvestre (Fête de Bienveillance) Day of Goodwill
    4 octobre Fête nationale

    Voir aussi : Littérature sud-africaine

    Divers

    Capitale : Pretoria
    Population : 46,9 millions d'habitants (2005, source : Le Monde). 0-14 ans : 32,01 %; 15-64 ans : 63,11 %; + 65 ans : 4,88 %
    Superficie : 1 219 912 km²
    Densité : 38 hab./km²
    Frontières terrestres : 4 750 km (Botswana 1 840 km; Lesotho 909 km; Namibie 855 km; Mozambique 491 km; Swaziland 430 km; Zimbabwe 225 km)
    Littoral : 2 798 km
    Extrémités d'altitude : 0 m > 3 408 m
    Espérance de vie des hommes : 48 ans (estimée grâce à l'Epimodel en 2001)
    Espérance de vie des femmes : 49 ans (estimée grâce à l'Epimodel en 2001)
    Taux de croissance annuel de la pop. : 0,26 % (estimée grâce à l'Epimodel en 2001). Selon les chiffres des statistiques Sud-Africaines, elle est de 1,2% (sources)
    Taux de natalité : 21,12 ‰ (en 2001)
    Taux de mortalité : 16,77 ‰ (en 2001) et 11 ‰ en 2002 (sources)
    Taux de mortalité infantile : 60,33 ‰ (en 2001)
    Taux de fécondité : 2,4 enfants/femme (en 2001)
    Taux de migration : - 1.73 ‰ (en 2001)
    Indépendance : 31 mai 1910 (ancienne colonie britannique)
    Lignes de téléphone : 5,075 millions (en 1999)
    Téléphones portables : 2 millions (en 1999)
    Postes de radio : 13,75 millions (en 1997)
    Postes de télévision : 5,2 millions (en 1997)
    Utilisateurs d'Internet : 1,82 millions (en 2000)
    Nombre de fournisseurs d'accès Internet : 44 (en 2000)
    Routes : 358 596 km (dont 59 753 km goudronnés) (en 1996)
    Voies ferrées : 21 431 km (en 1995)
    Voies navigables : n.c.
    Nombre d'aéroports : 741 (dont 142 avec des pistes goudronnées) (en 2000)
    Compagnie aérienne nationale: South African Airways



    Régions

    Limpopo

    La province la plus au Nord.

    North West

    A visiter :

    • Le parc Pilanesberg ( http://www.goldenleopard.co.za )
    • Sun City, de préférence pendant l'été (soit de novembre à avril) pour profiter des attractions aquatiques

    Sites web :

    MPumalanga

    Le Mpumalanga (en Zoulou, "là où le soleil se lève") est la province recelant le célèbre Parc national Kruger.

    Gauteng

    Petite province (par la superficie) où se trouvent Johannesburg et Pretoria.

    Sites web :

    Free State

    Kwazulu-Natal

    Western Cape

    Où se trouve la ville du Cap (Cape Town).

    Northern Cape

    Eastern Cape

    Villes

    Autres destinations

    Comprendre

    Après une longue période de ségrégation raciale, le pays a rendu les droits civiques aux noirs. Le héros de cette révolution politique est Nelson Mendela.

    Cependant, les blancs restent plus riches que les noirs et la race est un sujet très délicat.


    Arriver

    Visas

    En avion

    Les aéroports de Johannesburg et de Cape Town sont facilement accessibles depuis la France.

    En bateau

    En train

    En voiture

    Les routes reliant l'Afrique du Sud et ses pays frontaliers sont très bonnes. Il y a beaucoup de routes principales entre les villes. Par exemple la N1 relie Le Cap à Prétoria en passant par Johannesbourg. Elle va même jusqu'à Harrare au Zimbabwe. La N2 relie Le Cap à Durban et la N3 Durban à Johannesbourg.


    Circuler

    En avion

    En train

    Gare aux vols qui se produisent souvent dans les compartiments et évitez de voyager la nuit; risques de mauvaises rencontres dans les wagons.

    En voiture

    En Afrique du Sud, les voitures roulent à gauche, mais la priorité est à droite. Il existe de nombreux carrefours à 4 stops : toutes les voitures s'arrêtent, le premier arrivé repart en premier, le second en second, ... Lorsqu'une voiture souhaite vous doubler, il est de bon ton, si la route le permet, de se placer sur la bande d'arrêt d'urgence le temps que le dépassement soit effectué ; l'autre voiture vous remerciera alors de quelques clignotements de warning.

    Les limitations de vitesse les plus courantes sont 120km/h, 80km/h et 60km/h (en ville).

    En ce qui concerne le carburant, vous devrez payer obligatoirement en liquide car les chèques et cartes de crédit courantes (Visa Mastercard Amarican Express...) ne sont pas acceptées. Il faut normalement se procurer une carte accréditive spéciale carburant qui est disponible si l'on ouvre un compte dans le pays. Réfléchissez !!!

    Parler

    Les deux langues officielles les plus parlées sont l'afrikaans (créole du néerlandais) et l'anglais, compris dans tout le pays. Les autres langues officielles sont le siNdebele, le isiXhosa, le isiZulu, le sotho du Nord (Sepedi), le sesotho, le setswana, le siSwati, le tshivenda et le xitsonga.

    Acheter

    Manger

    Que mange t'on ?

    Boire

    Se loger

    Apprendre

    Travailler

    Sécurité

    En matière de sécurité, le pays a mauvaise réputation.

    Coté agression, c'est surtout les grandes villes qui "craignent" et notamment l'agglomération Johanesburg - Prétoria. A Prétoria, il est conseillé de verrouiller sa voiture au départ, de ne jamais se laisser bloquer, de ne pas s'arrêter aux feux rouges après 22 heures. Toutefois, l'évolution politique du pays est encourageante et le pays devient de plus en plus sur. Il faut également faire très attention à Durban et à East-London sans relacher sa vigilance dans les autres grandes agglomérations. Il est aussi déconseillé de visiter les centres des grandes villes les samedi après-midi.

    Coté santé, la Malaria (aussi appelée paludisme) est présente sur la frontière Est du pays, soit tout le parc Kruger et l'extrème Nord Est du Kwazulu Natal. C'est une maladie grave, transmise par les piqures du moustique dans les zones de basse altitude d'octobre à mai.

    Le SIDA touche de nombreux habitants : ne jamais avoir de relation sexuelle non protégée !

    Respecter

    Communiquer

    Pour appeler vers l'Afrique du Sud, utilisez l'indicatif 27.

    Le pays est couvert par deux réseaux GSM :

    • Vodacom (seul à couvrir le Kruger)
    • MTN

    euro-adaptator

    L'électricité est en 220 volts. Les prises sont spécifiques, mais vous trouverez sur place des "euro-adaptaters" pour brancher des appareils européens (sans prise de terre) aux prises locales (voir photo).

    Liens externes





    Test en cours v2